Rechercher

Femmes et yoga




En France, le yoga est surtout enseigné par et pour des femmes mais ce n'est pas pour autant qu'il s'adapte à nos besoins. De par notre culture, notre histoire, nous avons voulu être à l'égal des hommes : fortes, indépendantes, combattives, libres... Ce sont des valeurs justes qu'il faut bien sûr défendre mais pas au détriment de notre essence profonde. Trouver l'équité est une chose mais accepter ses différences est une richesse.


En tant que femmes, nous passons par différents états liés à nos cycles ou lunes comme les nomment les Amérindiens. Le satellite de la Terre influence nos rythmes biologiques et même si c'est moins courant maintenant les femmes avaient souvent leurs règles au moment de la nouvelle lune ; l'ovulation et l'accouchement étant en période de pleine lune. Ces ambiances variables sont aussi valables pour les femmes n'ayant plus leurs menstruations.


D'où l'importance de pratiquer le yoga de façon adaptée à ce que nous vivons. Avant et pendant l'ovulation, nous aurons plus d'énergie que lors de nos lunes ; une pratique plus dynamique pourra alors être mise en place alors que l'introspection, la lenteur, le repos et une pratique plus douce seront bénéfiques au moment des règles. Être en phase avec cela, c'est se ré-accorder avec soi-même. C'est être plus juste et enfin prendre le temps d'harmoniser notre part féminine à notre part masculine. Si on s'en tient à la traduction pure de « Hatha Yoga » nous y sommes puisque « yoga » signifie Relier, « Ha » Soleil (côté droit du corps et masculin) et « Tha » Lune (côté gauche du corps et féminin).


Rassembler les opposés en nous et nous relier aux femmes, au féminin, au sacré peut être une grande source de guérison pour la Terre et pour nous tous.tes.


Alors, alors, ouvrez-vous! Soyez à l'écoute, bienveillantes et accueillantes très chères. Ressentez, peut-être, cette lueur de sororité... Et si vous êtes un homme, affirmez votre féminin caché...

71 vues